Classics Challenge 7 : Paris – Chantilly

Le Classics Challenge est entrain de s’imposer dans le (petit) monde du cyclisme parisien. C’est une ode à la balade champêtre : en voulant revisiter les grandes classiques parisiennes, François Paoletti et ses partenaires ont créé un mouvement qui n’est pas prêt de s’arrêter : des cyclistes parisiens (mais pas que !) se retrouvent un samedi par mois, à la belle saison, à l’aube, pour s’approprier les routes et filer vers notre jolie province.
Chantilly, selon Google Maps, c’est plus ou moins 50 km en ligne droite. Mais chez Classics Challenge, le mouvement gratuit, libre, reconnu d’utilité publique et sociale, il faut compter pas moins de 110 km pour atteindre la petite gare de Chantilly dans l’Oise.

En ce samedi matin de novembre, peu avant 8h, les premiers sont déjà présents au KM0, l’un des partenaires des Classics. Le café est gracieusement offert pour ces événements qui se veulent totalement gratuits, libres, fraternels.

classics challenge 2017

classics challenge 2017

Classic challenge chantilly

Classic challenge chantilly

Le groupe des 35 et + ne prend pas la route, ça tergiverse, ça attend, ça ne veut pas se faire trop mal.
Chacun a sa trace GPS fournie quelques jours avant.
8h15, alors que je discute avec Arnaud, partenaire du Classics Challenge Rouen, organisateur de la future RAAF, la Race Across France qui verra le jour, dans le monde de l’ultra cyclisme français, en août.
Le départ des 30-35 km/h est annoncé par François.
Entre temps, les foules ont grossi : coursiers, compétiteurs, anciens champions, randonneur du dimanche, ultra cycliste, vététiste, amoureux de vélo et ou de balades, ils sont nombreux, dans le froid automnale à tailler la bavette. Ils se connaissaient, ou pas, roulent ensemble à Longchamps, dans un club, lors d’une TCR, livrent des plis sous le même maillot, bref, fraternité.
Peu importe le vélo, la pratique, le style vestimentaire.

CC7

CC7

C’est l’heure de prendre notre liberté, nous sommes une trentaine à ouvrir la route en direction de Chantilly. Un dernier regard pour l’Arc de Triomphe, avenue de la grande Armée, et nous filons vers Courbevoie pour nous extraire au plus vite d’un Paris encore désert.
Autour de moi, j’observe mes acolytes : c’est une bonne partie de la crème du cyclisme parisien. ça se faufile avec dextérité entre les voitures, ça se joue des priorités, des stops et des feux. Des airs d’Alleycats me viennent à l’esprit. Faut dire qu’il y a de sacrés personnages dans cette bande. Avec Arnaud, nous nous regardons, surpris par le rythme imprimé : nous sommes déjà à plus de 40 à l’heure, et les attaques fusent de toutes parts dans une franche camaraderie.
Je ne lâche pas les roues, je sais que le moindre écart me sera fatal ; Je leur fais confiance pour la navigation et la circulation.
Déjà derrière, les groupes se forment, nous ne finiront pas à 30 cette sortie vers le nord est.
Il fait vraiment gris, pas très chaud, surtout en cuissard court.
Un fixe nous accompagne : impressionnant vu le rythme !

Dans les quelques raidards qui ponctuent le parcours, je me place facilement et ne me fais pas distancer. Il faut juste tenir sur le plat !
Très vite nous quittons les zones urbanisées : nous arpentons les forêts qui ont revêtues leur costume d’automne. Les pépites de ce parcours sont nombreuses et absolument fabuleuse : étangs, lacs, forêts, routes fermées, forêts désertes, demeures et châteaux : c’est un bonheur.
Le rythme ne me permet  pas de beaucoup échanger avec mes compagnons, encore moins prendre des photos, j’ai l’impression de tourner à Longchamps, dans le groupe des 40 et + !
Dès que cela ralentit, un gaillard reprend les commandes et relance la machine. Les coursiers sont impressionnants, dans leur style caractéristique.
Les quelques mots échangés sont bienveillants, sympathiques.

Paris Chantilly à vélo

Paris Chantilly à vélo

C’est une bande de copains, qui a l’habitude de se tirer la bourre : advienne que pourra, le groupe réduit, mais je reste avec cette bande qui sied bien à mon coup de pédale souple. Evidemment, ce n’est pas une course. Cela n’empêche pas de rouler, de vivre cette aventure à coup de relances dynamiques.

J’ai la chance de pouvoir échanger avec Arnaud, avec les autres cyclistes ; C’est toujours enrichissant de rouler avec de tels athlètes.

classics challenge paris chantilly

classics challenge paris chantilly

Alors qu’il n’est même pas midi, nous sommes déjà dans la belle Chantilly, à la gare. Faut dire que les derniers kilomètres, c’était un peu sauve qui peu ! J’étais d’ailleurs pas en reste, prenant quelques relais appuyés pour faire brûler les cuisses avant le retour en ville.
Certains rentrent en train, ils sont attendus pour le déjeuner. Yves rentre en ligne droite à Paris, mais je ne me sens pas de rouler à plus de 40 à l’heure pendant encore 50 bornes.
Je file donc dans les plaines et les forêts désertes du Vexin, face au vent, affronter les fringales successives et augmenter le compteur kilométrique. Me ressourcer, prendre le temps aussi. 6h30 de roulage et 195km plus tard, la vie peut reprendre son court normal.

La chance que j’ai, c’est que je n’ai pas pu participer à beaucoup de classics challenge : j’ai donc une petite réserve de traces dans mon GPS pour les prochains mois. Si vous voulez en être vous connaissez la recette : rendez vous à l’aube, à Paris, et direction la province par des minuscules routes abandonnées, dans un esprit libre, fraternel, ouvert et bienveillant.
Mais sachez que c’est hautement addictif. Une drogue dure à base de camaraderie, de petites routes d’anthologie. C’est un esprit, bien au delà de l’effort sportif. Chacun vient y chercher quelque chose. On repart tous le cœur léger, chargé d’une énergie nouvelle. Convivialité, aventure : outside is free !
Classics Challenge nous donne un cadre, une motivation pour nous regrouper, pour rouler.
Merci.
Vivement la saison 2018 !

La trace Strava : https://www.strava.com/activities/1280283266

Pour voir de magnifiques photos de cet événement, rendez vous sur la page de Messengers Of Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s