Choisel 2016

C’est sous le soleil qu’a eu lieu notre rendez-vous annuel à Choisel, pour une matinée de VTT avec les copains sur un terrain bien sec.
Malgré un rendez-vous en 2015 que j’avais trouvé relativement aseptisé et trop rapide / roulant par rapport au déplacement depuis chez moi, je me décide au dernier moment pour aller tester le 29 pouces dans la belle Vallée de Chevreuse.
J’ai maintenant mes habitudes à Choisel, garé à la même place qu’en 2015, je retrouve à 8h Hervé, qui attend déjà impatiemment le départ ! Une inscription de 8€ plus tard, relativement élevée par rapport aux autres randos de la région et aux prestations fournies, je suis prêt à partir dans la fraicheur matinale. 4°C au mercure, ce n’est pas lourd, et j’apprécie les manchettes et le coupe-vent sans manches.
Une fois la KHS team réunie, c’est un bon groupe qui s’élance pour 3h30 de balade à bon rythme. Cette année, afin de ne pas être rentré en moins de 3h comme les 2 dernières éditions, Jean-Marc Pedalator et Mary, partis plus tôt que nous, nous ont ajouté des petits « Bonus ». Il s’agit d’une sélection de 4 détours, sous forme de bosse, qui agrémenteront joyeusement notre parcours et permettront d’ajouter 5 bons kms et quelques beaux chemins.
L’objectif du jour est clairement de profiter de chemins secs et de mon nouveau jouet, sans puiser dans mes réserves afin que l’organisme se remette à la fois de l’Alpsman et ses 14H30 d’efforts de la semaine précédente, mais aussi d’un changement professionnel qui induit inévitablement une fatigue supplémentaire.
La côte dans le parc du château de Choisel, permet de se réchauffer, et il y en a besoin, et surtout de constater que le 29 pouces est une sacré machine, exigeante, mais capable, une fois lancée, de monter à bon rythme tout ce qui se trouve sous les roues. Je me ferai plusieurs fois la réflexion lors de cette matinée.
Le soleil, illumine le château mais peine néanmoins à nous réchauffer. La fourche rigide jouera ce rôle dans les descentes, pas le temps d’avoir froid, tant le pilotage doit être fin et les aspérités du terrain anticipées, évitées, déjouées. Mais je constate encore une fois le plaisir du tout rigide sur ce type de randonnée dominicale ou finalement je n’ai pas forcément besoin de rouler à tombeaux ouverts dans les descentes, mais peu du coup, prendre beaucoup de plaisir dans les relances, les pif-paf, les ascensions grâce au gain de poids et la réactivité de l’absence de suspension. Seule la (trop longue) partie en lisière de forêt et de champs, sèche cette année alors qu’on a connu des éditions boueuses à souhait, m’obligera à enclencher la moulinette en mode super-turbo, tant les aspérités laissées par les roues des tracteurs m’auront secouées.

Le mode randonnée permet de passer du bon temps avec Pat et son AF de prêt, Hervé, le Benoilator, Séb, et JP qui animera bien la partie mécanique de cette sortie avec la casse de la vis de serra du tube de selle. Un bout de bois dans le dit tube permettra de conserver une hauteur de selle compatible avec une ballade à plus de 18 km/h de moyenne.

Le plaisir sera au rendez-vous tout au long de ce tour en vallée de Chevreuse, avec, comme à l’accoutumée, une mention très spéciale pour les Vaux de Cernay, que l’on apprécie toujours autant malgré les années. Les passages dans les singles, à travers les fougères seront le point d’orgue de ce tracé qui reste identique d’une année sur l’autre.
Les bonus, proposés par la team Pedalator ajouteront un vrai renouveau à ce parcours, avec des bons raidars et de belles descentes en sus. Dommage que l’ONF n’autorise plus ce genre de parcours. Il nous faudra donc revenir en OFF pour explorer un peu plus toutes ces petites pépites sur lesquelles je n’ai pas posé mes pneus à crampons depuis un sacré paquet d’année.
Choisel, c’est donc devenu le rendez-vous à ne pas manquer de l’île de France. Qu’on le veuille ou non, qu’on trouve le parcours trop roulant ou pas, force est de constater que cette petite rando sans prétentions déplace les foules depuis près de 20 ans. Tous les maillots connus de la région y étaient, et c’est ainsi un plaisir de croiser les copains du sud parisien, de Poissy VTT etc. et de déguster un hot dog sitôt l’arrivée rejointe (sans laver le vélo cette année !).
Je ne peux pas dire que j’y serai l’année prochaine, mais je ne dis pas que je n’y serai pas ! Dans le second cas, je prévoirai quelques détours pour encore plus de plaisir. Donc suivez moi si vous m’apercevez !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Choisel 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s