Vis ma vie de sportif du dimanche

Je voulais partager avec vous quelques réflexions les changements que j’ai pu constater chez les sportifs, moi en particulier. N’hésitez pas à partager les vôtres !  

Toi aussi tu es un triathlète du dimanche si :

Tu passes ton temps à boire de l’eau, l’hydratation c’est primordial. Du coup, tu passes le même temps à uriner.

Tu checkes ce que les copains font sur Strava plusieurs fois par jour. C’est l’application la plus utilisée sur ton smartphone.

Si un copain fait une course, quelle qu’elle soit, tu dois faire la même. Autant dire que ta To Do list grandit chaque weekend (merci les copains !).

Tu es une poubelle de table : « tu n’as pas fini ton assiette ? C’est pas grave, donne ! » 4 repas par jour ne te font plus peur.

Tu es pauvre. Dur de pratique trois sports en même temps !

Tu es devenu le coach de la machine à café pour tes collègues qui veulent courir régulièrement.

Tu es prêt à faire un détour pour voir le t-shirt finisher du mec qui court au loin et voir ainsi quelle course il a terminé.

Tu manges minimum 1kg de pates par semaine.

Tu es capable de pédaler dans ton salon pendant 1h. Et contre tout attente, y prendre un certain plaisir.

Tu trouves que 100 km de vélo, non, vraiment, ce n’est pas énorme.

Tu trouves que courir 20 km, non, ce n’est pas une sortie longue.

Tu te demandes souvent, en dessous de 3h de sport, si tu as vraiment besoin de prendre de quoi te ravitailler ? Il faut habituer le corps !

Tu es un champion d’optimisation de planning pour caler des séances quand le commun des mortels dort, travaille, mange, regarde la TV. Et tu peux ainsi continuer à vivre à peu près comme tout le monde.

Tu connais les forêts autour de chez toi par coeur. Même la nuit !

Tu es capable de courir sans lampe la nuit. Sans avoir peur !

Tu peux mettre 6h à rentrer dans une course. Et te dire que ce n’est pas grave, tu as encore le temps de les pourrir tous.

Tu as une penderie dédiée aux affaires de sport. Merci les t-shirts finisher !

Tu trouves que 3 vélos, non 4, c’est vraiment le minimum.

Une journée de repos, c’est long.

Tu es capable d’analyser une trace GPS : il a fait du fractionné celui là ou des 30/30 !

Tu collectionnes les bidons (celui là, je l’ai eu quand j’ai fait mon ironman dans les pyréennées !)

Collectionner les chaussures de course à pied : celles là c’était mon premier marathon.

Tu changes de chaussures de plus en plus souvent : 1000 km c’est pas grand chose en fait.

Tu vas à décathlon tous les mois, à la recherche les promos sur les gels et tu en prends pour l’année à chaque fois.

Tu envisages sérieusement de changer de job pour avoir accès à une douche le midi / un parc à proximité.

Tu fais des détours sur ton trajet de vélotaf, car vraiment, le trajet est trop court.

Tu trouves que des vacances en Norvège, à Embrun, aux Angles, c’est vraiment pas mal pendant l’été

Tu ne sais vraiment plus quoi faire avec tous ces t-shirts finishers immettables !

Tu cherches les courses locales quand tu pars en vacances. Pour voir les paysages !

Tu te lèves plus tôt et plus facilement le weekend pour rejoindre les copains sur le vélo qu’en semaine pour aller au travail

Le dimanche, tu croises les mecs qui rentrent de boite quand tu commences ta sortie longue vélo / cap

Tu vérifies toujours si tu peux aller en vélo quand tu es invité quelque part, même s’il y a plusieurs heures de route.

Tu demandes toujours si une douche est disponible quand tu es invité à déjeuner le weekend

To be continued !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s