Randobolitaines 2015 – Un sacré cru !

Ce dernier weekend estival marque la reprise du VTT. Quoi de mieux que de faire du rythme au soleil dans la superbe forêt de Rambouillet ? Direction la 30ème édition des Randobolitaines, une édition très différente de 2014 !

randobolitaines 2015

randobolitaines 2015

Venant juste de récupérer mon 8XC PRO après 1,5 mois en garantie, je veux tester mon nouveau jeu de direction. Hélas, ma roue arrière se déplace toujours latéralement, en attendant la commande spéciale d’une roue arrière neuve, directement de chez Mavic.

7h20 sur le parking Leclerc de Rambouillet, il fait déjà plus de 20 degrés : la matinée va être chaude. Après une inscription mini de 5€ pour les licenciés dans le centre commercial, je récupère un goodies Apurna (une boisson de récupération – ça tombe bien, je voulais tester) et je m’équipe rapidement au milieu des autres Vététistes (19 km / 35 / 55 / 65 et 76 km), des routards (50, 70 et 100 km) et marcheurs.

7h35, aucun maillot connu à l’horizon, j’enclenche mon tout nouveau Garmin, et c’est parti pour ce qui est prévu comme une longue partie de manivelles de 76km à très gros rythme (environ 3h30 de roulage en 2014 !).

Etant dans les tous premiers, j’arriverai à me perdre dès le premier passage en sous-bois ce qui amènera mon kilométrage total à 79 km ! Je récupère néanmoins vite la trace, et n’aurai ensuite plus aucun problème de balisage qui est très bon. J’arrive rapidement au passage sous la voie ferrée : les gentils organisateurs, devant l’ampleur de la flaque, nous ont installé des pallettes pour que l’on ne se mouille pas les pieds. Chapeau les gars, c’est vraiment sympa. Le reste du parcours sera parfait : pas trop sec (ce qui évite le sable / la poussière) sans être boueux pour rentrer propre.

Les 18 premiers kilomètres sont avalés tout en vélocité en 53 min avec aucun dénivelé à noter, au milieu de la forêt, entre grandes allées, joli passage le long d’un canal (Rigole du coupe Gorge !) et petit single roulant. Au passage au dessus de la N10, au lieu de partir à gauche comme l’année dernière, on file à droite, pour un nouveau parcours vers Gambaisseuil. Je fais donc un arrêt éclair au premier ravito, avant de partir à la chasse aux 4 – 5 vététistes devant moi. Je n’ai vu absolument personne jusque-là !
On enchaîne tout de suite avec la première côte, puis on file sur des chemins bien plus sympas, d’abord autour de Saint Léger en Yvelines puis vers Gambaisseuil. Arrivé à Gambaisseuil, on rejoint la trace de la Faut Pas Mollir pendant quelques kilomètres, avec notamment quelques bonnes côtes ! Les chemins deviennent vraiment sympas, même s’il y a un peu trop de fougères pour moi et mes bras : y’a pas eu beaucoup de passage pour l’instant ! Jamais vraiment technique, mais des enchainements de singles et de côtes courtes et raides qui fatiguent les jambes avec une chaleur à près de 32 degrés ! Ça transpire sous le casque.
Je serai le premier sur la première boucle spécifique au 76 km (boucle de 8 km avec près de 200 de d+) et croiserai donc 3-4 fois le baliseur en charge du secteur qui s’assurera que je n’ai pas de soucis : vraiment une organisation aux petits oignons, un parcours bien plus difficile que l’année dernière, pour l’instant je suis ravi.
Hélas, rien à voir avec la rando, mais je souffre dans chaque descente et chemin non lisse : je ferai plusieurs arrêts (pour un total de 20 min !) pour essayer de trouver une solution : ma fourche est en position tout rigide et ne veut plus faire office d’amortisseur. Ça parait trivial comme ça, mais je renterai avec de grosses douleurs aux bras et de belles ampoules aux mains. Rouler en tout rigide, ce n’est pas simple. Je vais donc très certainement devoir faire réparer voir changer ma SID, ce qui n’était pas prévu !

En revenant sur le parcours du 65 km, en pleine chaleur et au mileu des fougères, je rattrape un maillot du team box 92 et quelques autres gars (qui sont sur le 65) pour atterir au deuxième ravito, autour du 40ème km : nous sommes les premiers arrivés, et avec cette chaleur, le ravito, très bien achalandé, est le bienvenue. Je fais le plein de salé (saucisson, fromage), de chocolat, de banane et de coca avant de relancer la machine. Déjà 2h20 de roulage, autant dire que c’est moins roulant qu’en 2014 !

Je fais un dernier arrêt « tentative de réglage de fourche », casse le cable du pop loc, et décide de rouler comme ça jusqu’à la fin. Ça devient dur pour les jambes, l’enchainement de côtes / de chemins roulants en vélocités / chaleur tire sur les organismes.
Lors de la 2ème boucle spécifique au 76 km, qui contient encore 2 – 3 belles côtes, je me fais déposer par un sociétaire de l’ACBB sur un bel Open blanc : impossible de le suivre, le garçon est affuté.
Je baisse le rythme et dans un enchainement de côtes raides, je me fais (encore !) doubler par un Open noir : c’est le Pédalator lancé à plein régime. Le temps de réenclencher la machine à mouliner je suis bien loin. Je m’emploierai donc à faire réduire l’écart jusqu’au 3ème ravito, autour du 50ème kilomètres où l’on pourra se serrer la pogne !
Nous sommes plus nombreux sur ce ravito, point de ralliement des autres parcours : d’ailleurs nous ne serons plus seul jusqu’à la fin du parcours. Nous rechargeons bien les batteries, et repartons pour une partie qui s’annonce un peu plus roulante.

Pedalator et moi-même avons les jambes qui tirent, mais le fait de rouler à deux nous motive à remettre une bonne couche : on enchaine les parties roulantes en vélocité et on essaye de ne pas trop baisser le rythme dans les côtes. Bref, ça envoie et on se fait bien plaisir jusqu’à Rambouillet, avec plus de 21 km/h de moyenne sur le dernier tronçon !
Je filerai ensuite bien vite récupérer mon sandwich (super camembert !) et une bière, étant attendu pour le déjeuner, avant de rejoindre les embouteillages des derniers retours en vacances.

4h23 de roulage environ, 79 km, 18km/h de moyenne, 1150m de D+ : une rando annoncée comme roulante, que nous aura réservé un parcours complet (roulant, single, gros pétards !) avec un temps magnifique un terrain au top. Les organisateurs ont réussi leur pari de proposer une sortie conviviale, rodée, pour un prix mini. BRAVO ! Et s’il vous plait, ne nous envoyez plus, comme les années précédentes, dans les chemins de champs interminables alors que le terrain de jeu autour de Gambaisseuil est magique.
Il ne me reste plus qu’à trouver une solution pour ma fourche et profiter de cette nouvelle saison vtt.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Randobolitaines 2015 – Un sacré cru ! »

  1. Papa

    Je ne comprend pas …. doublé par un Open Blanc, c’est un scandalllll….
    Va falloir investir dans une assistance éléctrique.

    Un père en mode « moqueur » !

    Répondre
  2. Jean-Pierre Dumoulin

    Je note cette rando sur mon planning 2016 , je n’en avais jusqu’alors eu que des échos mitigés mais manifestement le parcours 2015 est une réussite qui a fait l’unanimité . Dommage que tu sois si loin, les fourches Rockshox sont très simples d’entretien, ton pb ne doit pas être bien compliqué à résoudre . Tu viens à Ballancourt dimanche prochain ?

    Répondre
    1. David Schuster Auteur de l’article

      Autant les années précédentes, ça faisait loin pour vous par rapport au parcours, autant cette année, c’était vraiment un parcours varié et pas si facile physiquement ! J’y était pour la 3ème fois pour la qualité de l’organisation
      Je vais regarder les tutos sur Internet, peut être que je peux la démonter moi même ? Autant si la SID était molle, ça serait un problème de cartouche air / huille autant une fourche très dure, je ne sais pas à quoi cela peut être dû.
      Dimanche, je serai, sauf pluie, à la Saint Germainoise, qui est exclusivement en forêt de Marly. J’ai bcp hésité avec Ballancourt, mais la distance a eu raison de moi 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s