Les Boucles d’Itteville

Les boucles d’Itteville, anciennement la Bédouine, est une rando dont j’entends parlé depuis plusieurs années, en Essonne. La distance m’avait toujours arrêté. Cette année, le principe de la rando à la carte, les fameuses « boucles » est mise au programme au dernier moment.

En effet, ce dernier weekend de mai était coché depuis de nombreuses semaines pour une autre rando, bien différente celle là, où je devais rejoindre les copains : les démons de Guérets, cette fameuse mini-Granit qui est entrain de s’imposer dans les randos qui comptent en France. Mais des changements de dernier moment m’empêchent de me rendre à Guéret, à plus de 400 km de la maison ce weekend et je trouve donc les Boucles d’Itteville pour me consoler.

1h15 de route quand même, j’arriverais à 8h sur place, 30 minutes après les premiers départs. Une fois une inscription toute douce de 6€ réglée, je m’élance sous un ciel bien gris pour en découdre sur un parcours annoncé de 72km et 1400 de D+.
8h15, j’attaque le premier single et… ça bouchonne. Je suis parti trop tard, et suis avec les randonneurs. Il va falloir prendre son mal en patience et doubler dès que possible.

Très rapidement, j’attaque la boucle 1, tandis que de nombreux autres cyclistes restent sur le parcours central de 40km qui en fait en fait 35. La « Mise en Jambe » porte bien son nom, et permet de faire monter le cardio dans la pente avec une difficulté physique de 4/5.

En rejoignant la boucle centrale, je me retrouve à faire du serre-fils. Ma phrase préférée du jour : « Salut, je passe sur ta gauche !! Merci. »

C’est maintenant l’heure de la fameuse boucle 2 : Les montagnes Russes. Difficulté de physique de 5/5 et technique de 4/5. J’aurais mis l’inverse sans hésiter et devrais attendre plusieurs fois que les autres participants passent à pieds avant de m’engager, sur mon fidèle destrier.
C’est d’ailleurs une des remarques de la matinée : j’ai trouvé le niveau très faible dès que ça devenait pentu / caillouteux alors même que les participants avaient souvent de superbes vélos / 29 pouces / Tous mous. Peut-être des randonneurs plaisir peu habitué au technique ?

Dès que possible, j’enquille du rythme, pour arriver à la boucle 3, « Le Grand Single ». Superbe balade, peu difficile, dans les sous bois. Du très bon single, pendant 4 kilomètres, des souvenirs du raid des Cadoles. Y’a de quoi faire ici !

La boucle 4, elle m’a mis dans le rouge. Absolument pas difficile, mais son nom va tout vous dire. C’est la top chrono. Une sorte de spéciale chronométrée de 4 kilomètres. Pas le choix, j’enquille la première descente comme si ma vie en dépendait, j’enchaîne dans le magique single. ça bouchonne, mais impossible de passer. On sort de la forêt dans un champs, je suis tout à droite, et j’emmène un gars sur mon porte baggage. Il commence à être long ce champs ! On dépose quelques randonneurs avant d’attaquer une longue ascension. Au début mon rascal s’accroche, surtout qu’avec les pierres, je ne vais pas bien vite, presque tout à gauche cette fois. Puis, comme à mon habitude, je prends mon rythme et descend peu à peu les rapports. et je fais le trou et passe la ligne d’arrivée en XXXX [temps à venir]. Très sympa comme idée la top chrono, ça rend très ludique cette petite « spéciale ».

Je file ensuite au premier ravito, km25 (1h25 de roulage). J’attaque trois chips, un bout de fromage, un carré de chocolat avec un verre de menthe, et m’y remets. ça fera toujours un tas de randonneurs en moins à doubler !

La boucle 5 m’a bien fait rire sur ces 3 km : longues ascensions avec à chaque fois une pancarte – question « que signifie ». Par exemple : que signifie « pédaler avec les oreilles », « casser du cailloux », « monter sur la grosse », « fumer la pipe ». Et un peu plus haut, les réponses : « dodeliner sur le vélo pour cause de fatigue », « descendre très vite en faisant voler les cailloux », « monter sur la plaque », « rouler tranquille ». Bref, La Quizz est passée à vitesse grand V  malgré une difficulté physique de 5/5 !

On enchaîne ensuite sur le parcours commun : je commence à avoir le bras gauche bien attaqué à cause… des orties qui me fouettent à chaque fois que je dois doubler (environ 247 fois dans la matinée, au pifomètre bien sur !).

Km35, encore un ravito. Je m’arrête par principe, surtout pour resserrer ma roue arrière qui joue la samba.

Mini-boucle 6, la panoramiquesur 1,4 km. Facile. On enquille sur du chemin de champs, je me refais le coup du chrono, car j’ai la place de doubler sans risque. les kilomètres descendent plus vite comme ça !

J’arrive sur une route. A gauche, la boucle centrale, à droite, une côte très raide (plus de 10% je pense) sur route, vers la boucle 7, la DH, dans mon top 3 celle là ! Indiquée avec une difficulté physique de 2/5 et technique de 5/5. J’aurai mis plus en physique, car bien que ce soit une route, ils étaient nombreux les vététistes à souffrir mon accéder à cette belle DH. En même temps, une DH, ça se mérite quand même !
En arrivant en haut, un tas de pédibus devant moi. Je m’arrête et interpèle les bénévoles, qui sécurisent la zone : « ça passe ? ». Ils me répondent évidemment : « OUI ! sur la dalle de droite ». Etonné, je suis. J’aurais pris à gauche sans aucune hésitation. Bref, ça se dégage devant et je décide de m’élancer sans regarder. Pif-Paf. ça passait en effet sur la grosse dalle. Tiens, j’ai un sourire énorme qui me barre le visage. Un concentré de bonheur de 15 ou 20 secondes, une bien belle descente technique et caillouteuse ! A tel point que j’hésiterai presque à la refaire en arrivant en bas, mais serais dissuadé par le nombre de vététiste entrain de s’y rendre.

Du coup, la boucle 8 me permet d’enrouler jusqu’au 3ème ravito. La « T’en veux encore » est un joli concentré de ce que j’aime à vélo. Sur la première place du podium, avec la numéro 9. Oui, j’en veux encore de ces belles descentes, de ces singles et de ces ascensions techniques.

Je ne m’arrête pas, on va pas s’arrêter tous les 5KM non plus, et m’enfile les 4,5km la boucle 9. Technique, ludique, engagée, difficile (5/5 en physique et 4/5 en technique !), il faudra toute ma volonté pour gravir tous les raidars, rester sur le vélo dans tous les pierriers / descentes techniques. Mon coup de coeur sans hésitation, qui se termine par de looooongues bosses bien dures ! J’adore. Son nom ? la « Pour adultes« , en rapport au pancarte d’hommes et de femmes dénudées présentes dans toutes les ascensions. C’est peut être pour ça qu’ils étaient tous à pieds à pousser les bike ?!

On enchaîne très vite sur la boucle 10L’enduro, de 2km, qui ne porte pas très bien son nom : certes, une très (très) belle descente, dans les pierres, puis ça grimpe, mais on est pas sur du technique.

Et c’est déjà l’heure de rejoindre tranquillement l’arrivée, un bon hot-dog et une bière. 63km et 1000m de D+ en 3h25 de roulage, je suis un peu déçu. Pas par le parcours, qui est très agréable, avec une organisation parfaite, un terrain de jeu hyper ludique. Mais par le manque de kilomètres. On est loin des 70km qui m’auraient fait plaisir !

Je discuterais avec un réparateur vélo sur l’aire d’arrivée, qui m’indiquera que si ma roue arrière joue la samba, c’est lié à un défaut connu chez Mavic d’usure prématurée du roulement. A changer sous garantie. Des que les raids de juin sont passés, il repartira en SAV. Merci monsieur !

Les + :
– Le parcours à la carte
– une organisation sans faille : balisage au top, ravitos bien achalandés, prix mini, bénévoles à tous les croisements

Les – :

– Trop de chemin de champs le long de belles forêts. ça donnait envie de sortir du parcours !

– un niveau que j’ai trouvé très faible sur le parcours

– un kilométrage annoncé très loin du réel : j’aurai bien fait un « vrai » 72km…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s