Les virades de l’espoir 2014 à St Rémy les Chevreuses 

Les virades de l’espoir sont devenues un rendez-vous incontournable du dernier weekend de Septembre : un parcours en Vallée de Chevreuse pour une bonne cause, la lutte contre la mucoviscidose, nous nous devons d’y aller nombreux.

Sachant le parcours (très) roulant, nous organisons le samedi une « Saint Germanoise optimisée » en Off dans notre belle forêt de Marly. Plus de 62km au compteur, 4h18 de roulage, et 1375 de D+ made in Marly, autant dire qu’Hervé et moi-même avons les jambes bien fatiguées en ce dimanche matin.

L’année dernière, sur ce parcours, nous avions parcouru les 70 km (67,5 GPS) en 3h42 et 18,3 km/h de moyenne, dont une partie mémorable sous une pluie plus que battante.

Cette année le soleil est bien au rendez-vous. L’objectif est donc simple : nous avions enquillé sévère avec Séb et Hervé, il faut essayer de faire aussi bien, avec un gros 60 km dans les pattes de la veille (et 50 km de trail dans la semaine pour moi !).
Après notre inscription / don pour l’association, nous nous élançons à 8h11, en T-shirt, il faut en profiter tant que c’est encore possible. Nous serons 3 du club sur le 70 (Didier, Hervé et moi) et 3 sur le 46 (Didier, Adrien, Gaultier). Le parcours est identique à celui de l’année dernière, quelques belles ascensions, de magnifiques descentes, et beaucoup de roulant.
J’essaye de motiver Hervé à prendre ma roue dans les premiers kilomètres pour atteindre l’objectif du jour, mais je sens qu’il ne veut pas forcer sur le départ, je prends donc rapidement la poudre d’escampette, au gré d’une descente technique, d’une longue ascension ou encore d’un single tortueux. S’en suit de belles parties de pédalage, tout en retenu : je sais qu’il ne faut pas forcer. Le parcours, les habitués de la Vallée de Chevereuse le connaisse : si vous ne connaissez pas, allez-y, cette forêt vaut le détour, et rassemble la majorité des éléments qui feront de vous, un vététiste heureux. Alors certes, les randos ne permettent pas d’exploiter au mieux les singles, ascensions des alentours, mais rappelons-nous que nous sommes là pour une bonne cause, et que c’est donc bien l’essentiel.
Après une première boucle rapide (environ 7 km) spécifique au 70km, je rejoins le tronc commun, un peu de serre-fils et me voilà au premier ravito où je retrouve Gaultier et Didier. Je repars rapidement, pour ne pas trop souffrir des jambes. La deuxième boucle du 70 km est sympa, malgré une grande portion de bitume (environ 3km), mais quelques très belles côtes et surtout un super single le long d’un étang. Autour du 50ème km, je commence à me sentir faiblard, trop d’efforts cette semaine. Je lève le pied, tant pis pour la moyenne qui chutera un peu en dessous des 19 km/h, je mouline plus, je m’hydrate. Je sais que le 2ème ravito n’est plus si loin, et que je pourrai m’alimenter.

C’est chose faite, en compagnie de Didier, Adrien et Gaultier qui font le siège. Alors que je pensais à m’élancer pour la dernière boucle, je suis rejoint par Hervé, finalement pas loin derrière, KHS91 et Patrick, ils ont tous l’air en forme. Après les discussions d’usage, c’est l’heure de repartir pour les derniers 15 km, à profil roulant mais avec un départ sur un large chemin montant. Hervé impose tout de suite un rythme soutenu avec Adrien dans sa roue. KHS91 est quelques encablures derrières, puis encore quelques longueurs derrière, Patrick. Pour ma part, je suis encore plus loin, n’ayant pas prévu que nous repartirons si vite. Je remonte au train sur Patrick et me cache dans sa roue, mais je vois qu’on ne revient pas vraiment sur le devant des opérations. A la faveur d’une descente, je ré accélère pour recoller KHS. Je dois ensuite m’abriter dans sa roue, les efforts se payent cache, et je sens que si Hervé en remet une couche, on sera irrémédiablement lâché. Je profite d’une seconde descente un peu embouteillée pour dépasser tout ce petit monde et revenir aux avants postes, prendre le pouls de la situation. Hervé est en train de nous tester, il a envie d’en découdre. Mince, encore 10 km, ça va être compliqué, surtout que ça va encore monter, il va falloir forcer. Je décide de rester au plus près de lui, en essayant de m’économiser le plus possible, au cas où il décide d’en remettre une couche. Je m’abrite donc derrière Adrien qui lui-même est dans la roue d’Hervé. Pas le temps de m’occuper de ce qui se passe derrière, il ne faut pas que je lâche ! En haut de la dernière vraie côte du jour, je passe Hervé, tout le monde a été lâché, et je lui propose donc à demi-mots de relâcher la pression ! Mais l’homme est taquin aujourd’hui, et m’indique « que c’était justement l’objectif ». Je comprends que je n’ai donc plus le droit à l’erreur, je dois en garder sous le pied. S’en suis de long chemins de champs avec parfois un dur vent de face. Enfin, pas si difficile pour moi, je m’abrite derrière Hervé, sachant pertinemment que je ne tiendrai pas longtemps devant. Bon an mal an, nous arrivons sur le dernier long chemin en sous-bois de ces virades, à profil descendant, jusqu’à St Rémy : quelques kilomètres à fond les ballons. On essaye de doubler le plus proprement possible, en prévenant à l’avance, mais nous sommes entre 30 et 40 km/h et le décalage de vitesse important. A ne pas reproduire trop souvent.
Finalement, nous voilà à St Rémy, avec 67,5km, 3h30 de roulage (20 minutes de pause) et un magnifique 19,2 km/h de moyenne. Surtout un immense sourire sur nos visages après cette partie de manivelles mémorable, et pour une bonne cause. Nous dévisserons vélo au soleil, avec un bon sandwich, une bière, au rythme des arrivées de tous nos acolytes de balade. Rendez-vous à Choisel !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s