La Guervilloise 9ème édition

Le 2ème weekend de Septembre est chargé en belles randos VTT dans les Yvelines. Je préfère attendre de voir la météo : s’il pleut ça sera le raid des Renards, en vallée de Chevreuse avec un beau 71 km, si le temps le permet, je tenterai peut être ma deuxième expérience sur la Guervilloise, recommandée par VéloVert.
La semaine précédente, mes acolytes de randos me mettent la pression : ils seront tous présents à Guerville, pour affronter les terribles singles techniques de la région. Mon honneur vététesque étant en jeu, je fais faux bon à mes potes qui s’élanceront sur le raid des Renards.

Ayant repris le VTT depuis seulement 2 semaines, et ayant noté des vraies difficultés techniques suite à mes 2 derniers mois sur un vélo de route, je profite du soleil du samedi pour me faire les « magic singles » de la forêt de Saint Germain en laye : 40 km en 1h40 de tournicotage dans tous les sens : ça revient doucement, mais la largeur du cintre me provoque quelques frayeurs et des belles griffures sur les bras. Il faudra être attentif à Guerville, parcours réputé comme très étroit.

Arrivé un peu tard à Guerville, nous loupons la KHS Team venue en force pour manger du single. De notre côté, le VTT Club de Fourqueux est très bien représenté, puisque qu’une partie importante de la section adulte a fait le déplacement : notre président Didier, qui s’élancera sur le 55km ; Hervé mon habituel compagnon de périples à VTT, Hervé avec son tout nouveau Cannondale dont il va falloir se méfier et Didier, notre doyen qui va se composer un petit parcours à la carte.

Après une rapide inscription, à 7h58, nous nous élançons. Ça commence fort, directement sur du petit single à profil très montant. Mes compagnons qui avaient un peu frais en manches courtes ce sont vite réchauffés et soufflent déjà bien fort. Parfait, ça ne fait que commencer !
Quelques difficultés à suivre le balisage dans les premières centaines de mètres, celui-ci étant fait à la craie, léger, sur le sol, afin d’être rapidement effacé. Surtout, les entrées de singles se font presque dans la végétation, pas facile à repérer. Je me retrouve donc rapidement en tête, dans des petits singles montants bien techniques.

Au 4ème kilomètre, nous nous retrouvons sur des chemins de champs. Au 14ème kilomètre, j’aperçois qu’Hervé est environ 1 km derrière moi. Je l’attends donc et nous repartons dans le bois du Sourd, après avoir vu que le deuxième Hervé était lui aussi à nos trousses ! Le bois du Sourd, km 14/15 permet de redécouvrir un très beau single avec une pente à plus de 30% qui passe assez facilement, le terrain étant bien sec, et un petit passage en dévers ou je m’amuse beaucoup.

J’arrive très rapidement au premier ravitaillement, km 17. Hervé me rejoint rapidement, puis le deuxième Hervé, très en forme avec son nouveau Cannondale, Didier qui a pris les boucles du 45 et enfin notre Président. Nous pouvons donc repartir ensemble, pour de nouveaux singles.

Nous repartons pour quelques singles bien sympas et assez roulant, qui se terminent par une belle ascension dans le bois des pressoirs.

Dans les chemins suivants, je distancie mes compagnons de route. Je me retrouve dans une partie de manivelle déchainée avec un gars en Canyon 29 pouces. Je le passe sur le plat, il me dépose dans une côte. Je ne m’affole et le recolle avant le haut de l’ascension, en montant au train. Je me mets à sa hauteur, mais l’Homme est joueur : il me regarde droit dans les yeux et me dit « On en remet une couche ». Je fais alors le gentil innocent, mais intérieurement je jubile, me sentant particulièrement en jambes : « Si tu veux, allons-y ». Il observera mon camelback quelques instants puis se fera irrémédiablement distancer.

Avec tout ça, j’ai plus du tout envie de ralentir, et décide de rouler à ma main. Je croiserai 2 fois Didier qui se fait son petit parcours à la carte, quelques magnifiques grimpettes dans des singles techniques, et c’est déjà l’heure du deuxième ravito au 32ème kilomètre : j’y retrouve Bastien, JP, Patrick et consorts qui nous attendaient pour exploiter au mieux les singles à venir. On taille le bout de gras, mais il faut bien s’y remettre, maintenant que le soleil est bien haut.
JP imprime tout de suite un rythme soutenu. Bastien profite d’une erreur de parcours de notre ouvreur pour prendre les devants. Je sens que le groupe est sur le point d’exploser, et j’enquille pour le rattraper, pensant que JP ferait la jonction. Hélas, suite à un problème de dérailleur, il ne pourra pas nous rejoindre.

Il s’en suit pour moi la plus belle partie de cette rando, beaucoup moins roulante que ce que nous avons eu jusque-là. Du Single en veux-tu, en voilà. Des singles créés de toute pièce, un travail monstrueux accompli par les gars de Guerville, des vrais passionnés à la recherche de la trace ultime. Un concentré de ce qui se fait de mieux en single : j’ai eu parfois l’impression d’être au raid des cadoles, parfois sur la Granit (sur les 15 premiers kilomètres de cette dernières).

Pour en tirer le meilleur, il faut un physique, et de sérieuses notions de pilotage. Le guidon frotte souvent, très souvent. J’ai tapé le guidon un paquet de fois, faut reconnaître que quand il faut suivre Bastien, les trajectoires doivent être optimisées ! Une relance tous les 10 mètres, ça monte, puis descend avant de passer un tronc / tas de pierres. Le 26 pouces fait merveilles dans cette forêt, et je prends un vrai plaisir vététesque. Parfois, il faudra attendre un peu que les moins aguerris franchissent un obstacle, mais dans l’ensemble, les collègues laissent très rapidement passer. Surtout, les singles ont été si bien travaillés, qu’avec un peu de vitesse, un peu de technique, tout passe sur les 2 roues (ou sur une seule !).

Bref, après toutes ces émotions, nous arrivons au ravito salé, qui a fait la réputation de cette rando, à 1km de l’arrivée. Saucisson, chips, rosé (bien frais !), tous les ingrédients pour bien récupérer ! On s’en donne à cœur joie avec Bastien, et nous sommes rapidement rejoins par JP.
Puis il est temps de rejoindre l’aire d’arrivée où j’aperçois… Hervé et Hervé, qui ont déjà fini de manger et rangé le matos ! Les malheureux ont loupé une boucle et s’en tirent avec « seulement » 45km au compteur. Déçus de ne pas avoir pu tout faire.

Pour moi, c’est 53,5 km en 3h30 de roulage et 1175m de D+. J’aurais presque pu repartir pour 1h de singles magiques !
Nous dévisserons vélo (je ne peux pas dire VTT, puisque certains font les hamsters à Longchamp maintenant !) au soleil, avec un bon sandwich. Toute l’équipe a passé une superbe matinée, dans l’une des meilleures rando de toute la région. Nous serons là pour la 10ème édition, en espérant que l’ONF et les propriétaires des bois privés nous permettrons de nous envoyer notre dose de single annuelle.

Un peu trop roulante sur les 15 premiers kilomètres, la dernière partie, après le 2ème ravitaillement rattrape tout et en fait une rando à recommander.

Publicités

3 réflexions au sujet de « La Guervilloise 9ème édition »

  1. Benbike

    Trés sympa ce récit de notre Guervilloise.
    La première partie était plus roulante car on s’est fait interdire 2 magnifiques singles dans un bois privé, pilotage au top et enchainements de mini pierriers aménagés, T’aurais du avpir cette partie ludicotechnique vers le km10. On a essayé de parlementer mais rien n’y a fait, dommage on paye pour les engins motorisés.
    La Guervilloise 2015 va envoyer pour ses 10 ans, on commence seulement les réunions traceurs mais le grand parcours fera certainement 60 bornes avec plus de D+.
    A bientôt
    BenBike
    Pdt VTTeam78

    Répondre
  2. Ping : Teaser Guervilloise 2015 | Récits de mes pérégrinations sportives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s