La Saintgermainoise 2014 : un coup de cœur

Ce weekend de rentrée marque le retour des belles randonnées VTT en île de France. 2 choix s’imposent rapidement : la 10ème édition de la Verte Ballancourtoise, réputée comme étant l’une des plus belles de la région et la Saint Germainoise, qui a un attrait tout particulier pour moi, étant à domicile.
Ballancourt implique un levé autour de 5h15 pour un départ à 7h30. C’est bien trop tôt pour moi, et je penche donc pour la Saint Germanoise. Personne ne semble motivé au VTT Club, je serai donc le seul représentant de Fourqueux.

La rando

Départ à 7h50 de la maison, il fait déjà 13 degrés, tenue courte de rigueur ! A 8h03, après 5,5km je suis au départ, au lycée Horticole de Saint Germain en Laye, aux portes de Chambourcy. Une inscription éclaire, 1min37 et je m’élance. Comment je le sais ? Cela sera la seule pause que je m’octroierai de la matinée, le GPS est formel !

 

Carte Saintgermainoise 2014

Carte Saintgermainoise 2014

Le départ se fait par la route des princesses : nous tournons en sens anti-horaire cette année. Ça fait plusieurs années que je n’ai pas fait cette rando, et je ne l’ai jamais faite en sens anti-horaire. Surtout, cette année, les organisateurs, ont modifiés un peu le parcours et même rouvert quelques petits passages techniques.
Après quelques centaines de mètres sur la route, avalés en danseuse, je m’enfonce dans « ma » forêt de Marly, derrière la maison forestière. Ensuite, c’est plus de 55 km de magnifiques chemins, exclusivement dans la forêt domaniale de Marly le Roi.
Je dois être dans les premiers, j’ai personne sur les chemins des boucles du 55 et très peu sur le tronc commun (20 et 40). Le terrain est relativement sec (on peut même dire très sec pour les habitués de cette forêt difficile). Mais suffisamment humide pour que le vélo soit repeint. Il faut dire que je ne ménage pas la monture, c’est plus ou moins à fond tout le temps, peu importe le terrain. Certains passages boueux sont évités par le balisage, via des contournements (balisage tout à fait correct sans être trop présent), d’autres chemins ne sont bizarrement pas évités. Je passe le premier ravito à 9h04 sans m’arrêter, je suis trop bien dans ces chemins déserts. Le deuxième ravito est contourné non stop à 9h35. Je m’élance alors dans la boucle, près de Noisy le roi puis le Cimetière de Marly, où je verrai beaucoup de vététistes en perdition. C’est que ça monte ! 3ème ravito, le même que le deuxième, à 11H Ensuite ? Ça monte et ça descend non-stop, et quand c’est plus calme, vous êtes dans un petit single qui nécessite relances à gogo ! Bref, du physique, du technique, l’essence même du VTT. Ce VTT que j’affectionne tant. Les conditions étaient parfaites : sec, chaud, mais pas trop et pas trop de monde sur les chemins, en tout cas « devant ».

saint germanoise 2014 - ru de Buzot

saint germanoise 2014 – ru de Buzot

J’arrive dans la dernière côte à 11h28, celle du ru de Buzot, qui rejoint le lycée horticole, point de départ. Sourire pour la photo et je lâche mes dernières forces pour arriver avant 11H30. C’est chose faîtes. Mais je n’ai pas envie de couper l’effort, tant pis pour le ravito d’après course, je fonce dans la forêt de Saint Germain en Laye pour rejoindre le centre-ville, via de superbe singles, bien plus roulants qu’à Marly. Arrivée par le parc du château, créée par Le Nôtre, une magnifique vue sur le tout Paris que nous surplombons, je jette un dernier regard sur ce beau château où naquit Louis XIV et qui inspira le célèbre Versailles avant de rejoindre mon modeste appartement.
11h45, 66 km avalés en 3h52 avec 1min38 de pause (oui oui !), 1245m de D+ et une vitesse moyenne de 17 km/H. Pas mal pour Marly !

Dénivelés saintgermainoise 2014

Un coup de cœur !

Je suis un habitué de cette forêt que je pratique à VTT depuis mon plus jeune âge (plus de 20 ans déjà) puisque j’ai eu la chance de vivre dans une maison dont le bout du jardin donnait directement dans ce dédale de singles techniques.

Sur cette édition de la rando, le traceur a fait un boulot remarquable, j’ai même redécouvert quelques passages oubliés. Cette forêt est sans conteste l’une des plus belles de la région. Il faut savoir l’exploiter pour en tirer toute sa valeur, ce qu’ont fait les organisateurs. Quand on connaît, c’est vrai qu’on a l’impression de tourner en rond, et le traceur va vraiment chercher toutes les difficultés qui peuvent exister. Mais on a signé pour ça, et je me prends même parfois à en redemander. Même lorsque je passerai à moins de 500 mètres de la maison pour la 4ème fois, je retournerai encore me jeter dans la enième côte, dans le enième raidar. Certains d’ailleurs, il faut le concéder, ne monteront pas sur le fidèle destrier. Parfois pour cause de manque de « niac », souvent parce que cela est tout simplement impossible. Vous ne me croyez pas ? Je vous attends :). Comment les organisateurs ont-ils pu avoir toutes les autorisations quand on voit que dans d’autres forêts, les singles sont presque prohibés aux grands rassemblements ?

saint germanoise 2014

saint germanoise 2014

Au 30ème kilomètre, j’entendais déjà les premiers vététistes souffrir et j’ai vu un paquet de cyclistes devoir pousser les vélos dans les côtes : il faut dire que l’on est gâté. Soit vous avez des magiques singles. Les grandes allées, ici, on ne connaît pas. Soit ça descend en mode empierré, soit ça monte, jamais très longtemps, mais majoritairement très raide. Un enchaînement de « monte-et-baisse » comme on en trouve rarement, une sorte de vallée de Chevreuse en version concentrée et plus technique. Je m’emballe ? Venez voir et faîtes-vous votre opinion. Mais cela ne vous laissera pas indifférent.

Ça fait très longtemps que je ne fais que passer dans cette forêt, pour rejoindre des forêts plus éloignées, souvent moins techniques, moins difficiles. Mais je viens de redécouvrir un véritable bijou, un terrain de jeu préservé. Marly, tu vas me revoir bientôt !

Merci au club de Saint Germain pour cette belle trace.

Publicités

Une réflexion au sujet de « La Saintgermainoise 2014 : un coup de cœur »

  1. SebRom (@RunningSebRom)

    Sympa ton récit! Je vais transmettre tes félicitations aux copains traceurs et baliseurs du club VTT SG, c’est vrai qu’ils ont passé du temps sur cette trace… Qui rend hommage à cette belle forêt difficile, boueuse et technique que nous sillonnons sans relâche 😉
    Pour l’anecdote j’ai découvert ton blog il y a quelques jours en cherchant des infos sur le club de Fourqueux qui accueille les enfants (ma fille de 12 ans se met au VTT) contrairement à VTT SG. Et trois jours plus tard je lis ce CR et je me rends compte que nous nous sommes croisés ce WE. Amusant 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s