Balade Monégasque

Promenade des anglais à Nice en véloQuand nous sortons dehors à 7h, la température est déjà a plus de 22 degrés, le soleil cogne fort. Cagnes sur Mer est déjà bien vivante à cette heure matinale : les locaux savent qu’il faut profiter de la fraicheur relative avant les grosses chaleur prévue dès 9h du matin. Il en va de même pour nous, et nous filons vers Monaco, sur la piste cyclable, en passant par Saint Laurent du Var, la promenade des anglais de Nice, Saint Jean Cap ferrat. Les paysages sont magnifiques, les voitures peu nombreuses à cette heure. La vue sur la mer est incroyable, quel bonheur de rouler dans ces conditions. Je profite de ces bonnes conditions pour boire très régulièrement : c’est le leitmotiv du jour, ne surtout pas se déshydrater par ses fortes chaleurs. En effet, très rapidement nous atteignons les 29 degrés. ça cogne !

Après le cap d’Ail, nous arrivons sur le Rocher, à Monaco, sous un soleil éclatant, et une mer lisse. Nous avons parcouru 30 kilomètres en 1h07.

Casino Monaco

en route vers Peillon

en route vers Peillon

Après la visite touristique de Monaco, ville qui monte très sérieusement, nous attaquons le col de la journée, vers la Turbie. Nous nous élevons rapidement au dessus de la mer, rendant la vue superbe. Mais pas le temps de prendre des photos, il faut maintenant appuyer fermement sur les pédales pour garder un bon rythme dans cette ascension, dont les virages en épingle sont bien raides ! Je continue à boire beaucoup, évitant ainsi de ressentir la soif. Nous passons la Turbie, et nous dirigeons vers Peillon, sommet de notre périple que nous atteignons le sommet au kilomètre 47, en 2h02 de roulage, près de 690m au dessus du niveau de la mer : belle ascension !

Peillon est un magnifique village, dans l’arrière pays niçois, posé sur un rocher. La vue est magnifique, et nous dévorons une barre à l’ombre. Quelle sortie : plein les yeux ! Le rythme est bon, nous ne forçons pas aujourd’hui.

Le petit village de Peillon

Le petit village de Peillon

S’en suit la redescente : nous nous retrouvons au km 55, à 200m du niveau de la mer, et cela en moins de 10 minutes. Virages serrés, une vraie étape du tour de France, sur une petite départementale totalement déserte.

Nous bifurquons à droite, afin de ne pas rentrer directement à Nice, pour remonter vers l’Escarène, en plein soleil. Leitmotiv de la sortie ? Boire !

Nous reprenons 200m de D+ en 8 kilomètres environ et au bout de 2h38 de roulage, les montées sont terminées pour nous ! Ouf, car il fait une sacré chaleur.
La redescente vers Nice est elle, beaucoup moins sympa, sur des routes plus empruntées.

Nous passons finalement par le centre de Nice, empli de touristes, et rejoignons la piste cyclable de la promenade des anglais. Cette fois-ci, la plage est remplie de vacanciers, et nous devons faire attention aux nombreux promeneurs, coureurs et autres cyclistes. Car Nice est la capitale du sport ! c’est incroyable, à n’importe quelle heure, à n’importe quel âge, peu importe la chaleur, les gens cours, roulent, font du roller, nagent. Un paradis pour moi !
Après près de 95 km et 3h35 de roulage, 1650m de D+, nous faisons face à la mer, à Cagne sur Mer. Seulement 15 minutes de pause, mais le rythme tranquille (proche de 26km/h de moyenne quand même) n’invitait pas à s’arrêter plus que de raison.

Pour finir cette belle matinée, un petit footing de 5km en 25min sur le long de mer, en plein soleil. Que de beaux paysages vus aujourd’hui ! Vivement la prochaine sortie ensoleillée.

Plage Cagnes sur Mer

Plage Cagnes sur Mer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s